logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/09/2011

les jours se suivent qui...

les jours se suivent qui ne se ressemblent pas ! sérénité aujourd'hui !

les fenêtres grandes ouvertes laissent entrer dans la maison un petit vent, pas encore "frais" mais pas loin, aux bonnes odeurs d'automne : celles des fruits tombés sous les arbres, des herbes, du "parfum" des animaux de la pâture voisine.

j'emmagasine tout cela : les odeurs, le vent, les rayons du soleil dans les pommiers, poiriers, aux branches lourdes de fruits cette année (je n'ai jamais vu autant de poires, j'en mange tous les jours, sous toutes les formes).

 

004.JPG
petit gateau aux poires

les chats vivent leur vie de chats tranquilles : ils ne savent pas, les pauvres,  qu'ils passeront l'hiver dans une maison et un jardin désertés par leur "maîtresse" (mais est-on le maître d'un chat ??) : deux amis viendront, deux fois par semaine, s'assurer de leur bonne forme, les caliner, remplir les plats de croquettes...

leur confort sera assuré par de chaudes couvertures posées à leur attention sur divans et fauteuils, leur liberté par l'usage de la chattière, leur santé confiée aux amis et au véto.

013.JPG
Ulysse se prélasse dans le "compotier"
008.JPG
et Méphisto dort sur l'appui de la fenêtre.
la douceur de cette journée : je la grave dans ma mémoire, je saurais m'en rappeler lorsque le seul vent "frais" viendra du ventilateur, que les pommes et poires auront cedé la place aux ananas et aux mangues, lorsque les herbes de la cour, à Cotonou,  seront parties, saison des pluies éloignée.
pas d'angoisse ce jour, non, une grande douceur, la conscience de vivre dans un beau pays, le plaisir de pouvoir en partir, mais aussi y revenir.
"à tantôt tout le monde" !

15:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

12/09/2011

le Bénin : le plaisir et l'angoisse

angoisse4.gif

le plaisir et l'angoisse : depuis que je suis enfant, chaque  situation nouvelle, de la plus banale à la plus importante, engendre chez moi des sentiments ambivalents qui tournent autour du plaisir et de l'angoisse; je parle ici des projets ou évènements sympathiques (pour les autres ... le plaisir disparait, jamais l'angoisse).

j'ai beau avoir moi-même prévu l'évènement, bétonné la préparation, savoir d'avance que tout se passera bien, avoir organisé le cas contraire, me faire des montagnes de plaisir de la "chose" à vivre, rien à faire, ça ne se domine pas : j'angoisse.

angoisse-trouble-obsessionnel-mora_8.jpg

cette angoisse idiote ne me paralyse pas, je "fais" ce que j'ai prévu de faire, non, mais pénible est ce sentiment  sournois .... il arrive comme ça, sans prévenir, n'importe quand, pour disparaitre en général assez vite, sentiment diffus, rampant, qui me met le coeur en vrille, me coince les poumons dans un étau, me donne envie de pleurer ... ! une fois bien atteinte, ça passe.

Ce sejour africain n'échappe pas à la règle : j'ai choisi de partir, je connais là ou je vais, j'ai choisi chacune des modalités de ce voyage, les imprévus seront bien sur au rendez-vous, et je m'en rejouis aussi d'avance, ça fait partie du jeu, le plaisir de ce séjour procède à la fois de la préparation et de l'imprevu.

rien à faire ! ma raison par moments s'envole, et l'angoisse s'installe;

dans ces instants je ressasse les arguments "anti" que m'ont renvoyé certains : 6 mois, c'est long loin des siens, pourquoi ce coin d'Afrique limitrophe d'un pays bien instable, voir dangereux, ect ect ... je peux, grâce à ma raison, renvoyer chaque balle au camp d'ou elle vient, et avancer mes arguments.... mais ..."je m'installe", dit l'angoisse, "débrouilles toi avec moi !"

angoisse3.jpg

aussi vite qu'elle est venue, elle part .... et je recommence à respirer, je repars dans la joie qui m'anime à l'idée de ce voyage, de ce sejour.

jusqu'à sa prochaine visite.

par expérience, je sais que, posé le pied dans l'aéroport, et pas encore enregistrés les bagages, ce sera fini ! fini de chez fini ! comme tout le temps.

un pas dans l'agir, toute angoisse s'envole...

angoisse1.jpg

 

 

 

17:43 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (1)

03/09/2011

la pochette FRIO : ou "elle a bien du mal à passer :)))"

ho oui, j'ai eu  bien du mal ....

je viens de m'offrir un "choc anaphylactique", après une piqure de guêpe .... j'ai cru durant de longues minutes que ma dernière heure était venue .... cette sensation de "mort imminente" est assez affreuse, le choc est violent, la fatique qui suit assez énorme aussi;

et on oublie pas le cortège "medecin-allergologues-analyses" qui suit !

pour une expérience, c'est une expérience !

du coup, le recit s'est interrompu de mon voyage au maroc, et malgré les belles images rapportées, j'ai du mal à en reprendre le fil.

 

logo-terre-dafrique-220x300.png

 

je suis maintenant toute entière tournée vers mon départ au Bénin, que je ne remets pas.

je prendrais le maximum de précautions, et je vais "vivre mon truc", comme le préconise ma fille (qui est medecin, alors :))) je m'en remets à sa sagesse ! ).

 

rapassurances.jpg

 

je me suis posée la question du transport, toujours avec moi, de la seringue d'adrenaline destinée à m'éviter une autre mésaventure de ce type (mais ceci n'a rien de 100% de garantie, faut vivre avec  cette idée !!!). Le produit ne doit pas dépasser les 25° de température : en Afrique, en dehors du frigo, c'est mission impossible.

en fouillant sur le web à la recherche d'une solution, j'ai trouvé.... ceci

 

frio_duo__061903300_1048_07082009.gif

une pochette appelée FRIO, qui, lorsqu'on la trempe quelques minutes dans l'eau, par le biais d'une réaction avec le gel qu'elle contient, permet que l'on y glisse la fameuse seringue et qui la garde plusieurs jours à bonne température. exit le frigo, juste un peu d'eau tous les 2 ou 3 jours.

initialement prevue pour les stylos à insuline, elle sert aussi à d'autres produits. dont l'adrénaline.

je vous mets le lien si vous voulez en savoir plus...

http://www.diabete-boutique.fr/achat-pochettes-frio-protection-insuline/

sitot vue, sitôt achetée, je ne me sépare plus de l'objet :)

j'avoue que le moral en a pris un coup, mais ça passe, ça va passer ! ! ! !

 

17:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

08/08/2011

fiche, fichez, fichons....

FICHE... FICHEZ... FICHONS...

 

ça pourra toujours servir à ramasser quelques voix qui se seraient égarés dans l'univers "bleu marine"...

je vais être grossière, mais je trouve ça dégueulasse : les "pauvres" seront donc toujours les classes dangereuses : des paresseux, des profiteurs, des réclameurs tout azimuths, des voleurs, des empêcheurs de profiter en rond.

Wauquiez nous avait bien assommés le mois dernier, Mariani et Bertrand en remettent une (énorme) couche ce matin !

en fiche(S), le pauvre ! ha mais, on va voir ce qu'on va voir ! voleur, va ! il va dégorger le pauvre, le "salaud de pauvre" !

mendiant-vers-1648murillo.jpg

du temps de Murillo ...

mendiantFoursquare-550x368.png
... à maintenant, rien de bien nouveau sous le soleil !
si : des aides sociales et ....un Fichier....

moi ça me donne  envie de vomir, et comme je suis fatiguée des manifs bastille-republique (d'ailleurs ce matin à part le PRG personne n'a encore protesté, y'en a que pour la "note" américaine et le CAC 40, y'a que ça qui compte), j'avoue être contente de partir.... encore presque  3 mois, ça fait long, ça fait long....

 

575.JPG
une toute autre vie

vous me direz que j'irais voir la misère au soleil.. oui, mais comme le dit la chanson ... au soleil, la misère ... et puis au Bénin, c'est pas la misère, c'est pauvre, oui, pauvre, mais je sais pas, rien à voir ! comme la société n'est pas encore submergée d'envies consuméristes comme en occident, comme les solidarités familiales et villageoises jouent encore, (je parle du bénin), la pauvreté est plus relative que chez nous où elle se vit dans une intense solitude et une grande frustration. vision angélique ? surement, mais il faut avoir un peu vécu la vécu la vie quotidienne la-bas pour s'en rendre compte.

quand on parcourt les vons, on voit plus de sourires que de mendicité.

un fichier : suffit de mettre ceux qui existent en connexion (caf, ss ect...).... on en avait pas deja parlé ? que dit la cnil ?

merci  Big Brother !

 

13:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

04/08/2011

la Kasbah d'Aït-benhadou

227.JPG

une splendeur !

mais que de touristes !

vous me direz que je suis moi aussi une "touriste".

Certes. Mais de voire un village defiguré par des cars entiers de touristes visitant les lieux au pas de charge et en troupeaux, consacrant plus de temps au dejeuner de midi (dans des restaus moches et chers) quà la ballade dans la kasbah ou la campagne alentour, ça fait triste !

230.JPG

la visite de cet ancien village ressemble un peu à la montée dans le Mont Saint Michel .... beaucoup de boutiques de "souvenirs" et d'ateliers d'"artistes" pas toujours du meilleur gout. (je crois que c'est pire au MSM).

232.JPG

225.JPG
231.JPG
241.JPG
 

 

Nous logerons un peu à l'écart du village, loin des hotels-restaus-guides-boutiques qui defigurent les lieux. une  auberge sympa, à une petite heure de marche dans la vallée, parmi les arbres fruitiers et les palmiers, le long de l'oued.
on évitera aussi les faux touaregs, comme si à cette latitude on trouvait des populations touaregs .......... du n'importe quoi qui gachent un peu le temps passé dans ce lieu.
nous rencontrerons dans cette auberge un couple de voyageurs français qui, comme moi, reviennent du bénin (bonne soirée "souvenirs") et que nous retrouveront plus tard à Mahmid.
245.JPG
Adieu Aït-benhaddou, .... direction Ouarzazate !

13:55 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique